La réalité dépasse la fiction, car la fiction doit contenir la vraisemblance, mais non pas de la réalité.